FEMMES DANS LA DÉPENDANCE : Comment sortir d'une addiction ?

Media

Documentaire
Auteurs : Hervé Brèque et Jean-Baptiste Gallot
Durée : 90’
Chaîne : France 3

Résumé :

Depuis peu, on découvre que les femmes aussi sont victimes d’addictions. Elles rejoignent peu à peu les hommes dans les dépendances "classiques", comme la drogue et l’alcool (25 % environ des malades traités sont des femmes).
Parallèlement, les services hospitaliers voient se développer des addictions exclusivement féminines, comme les dépendances alimentaires ou la dépendance aux achats compulsifs.

Ce film s’intéresse aux destins de trois femmes "dépendantes", qui ont choisi de se faire soigner pour sortir de leur addiction.

À Clermont-Ferrand, Corinne, 42 ans, vient d’être prise en charge par le service d’addictologie  du CHU. Elle est acheteuse compulsive, c’est-à-dire qu’elle est incapable de se retenir de dépenser, même si les conséquences sont en train de devenir dramatiques pour sa famille : elle est aujourd’hui lourdement surendettée.

La boulimie, c’est le problème d’Anaïs, 21 ans, qui vient d’être hospitalisée dans une clinique spécialisée d’Annemasse. La boulimie, habituellement traitée comme un trouble du comportement alimentaire, est considérée par de nombreux psychiatres comme une addiction à part entière. La prise de nourriture, de façon exagérée et compulsive est souvent utilisée pour calmer des angoisses. Anaïs reconnaît elle-même qu’elle utilise la nourriture comme une drogue.

Laetitia, 34 ans, fait partie de ces femmes qui ont "emprunté" une addiction masculine : elle est alcoolique. Un jour, elle s’est rendu compte qu’elle buvait de plus en plus souvent seule chez elle. Une prise de conscience trop tardive, la dépendance s’était déjà installée.
Cette manière de boire, seule chez soi, pour calmer des angoisses est décrit par les psychiatres comme l’alcool médicament", une façon de boire typiquement féminine.

PRESSE :

« Un film juste et poignant. »
Direct Matin

« Un beau reportage, où les réalisateurs se contentent d’essayer de montrer une réalité, de l’expliquer avec sérieux, pudeur et surtout avec respect. Un documentaire modeste et remarquable qui fait réfléchir et donne de l’espoir. »
Le Monde

« Un documentaire qui aborde un sujet difficile, l’addiction féminine, avec beaucoup de sensibilité et de pudeur et montre le combat de ces femmes en mal de vivre, qui ont choisi de se faire soigner. »
Télé 7 jours

Galerie photos

LES FIILMS DE L'ODYSSÉE
31, rue de Reuilly 75012 Paris
Tél. : 01 43 56 15 52 Fax : 01 43 56 18 14

logo footer

Mentions légales - Les films de l'odyssée © 2015